La mise en place de la nouvelle réglementation en vigueur nécessite d’effectuer certaines rénovations sur les différentes installations thermiques au sein de votre maison. Ces règles s’appliquent d’autant plus pour les fenêtres. Aussi, ces dispositions ont été mises en place pour vous permettre d’avoir des installations de qualité. Voici tout ce que vous devez savoir.

Le choix du matériau

Différents matériaux peuvent être utilisés pour l’isolation des fenêtres. Vous pouvez, par exemple, opter pour des fenêtres en bois, en aluminium, en PVC, ou encore, combiner quelques-uns. Pour ce qui est du bois, c’est généralement la solution la plus choisie par les professionnels de l’isolation. En effet, cette matière permet une bonne isolation à la fois phonique et thermique. Elle apporte d’autant plus un côté esthétique à votre maison.

Ensuite, le PVC et l’aluminium sont respectivement choisis pour leur légèreté et leur résistance. C’est d’ailleurs le cas pour les fenêtres mixtes, cette solution permet également de profiter des capacités isolantes du bois, associées aux avantages thermiques et de la solidité de l’aluminium. Le mieux est de diagnostiquer les besoins de votre maison pour en faire ressortir la meilleure alternative, en ce qui concerne le choix du matériau.

Le choix du vitrage

En ce qui concerne les vitres, le double vitrage est la solution la mieux adaptée à l’isolation thermique des fenêtres. En effet, cette alternative représente aujourd’hui la base incontournable afin d’avoir des fenêtres bien isolées, que ce soit sur le plan thermique ou phonique. Cette solution est entre autres plus performante. La présence d’air entre les deux plaques de verre du double vitrage permet de réduire les pertes de chaleur.

Si votre budget vous le permet, vous pouvez également orienter votre choix vers le double vitrage à isolation renforcée. Cette nouvelle génération de double vitrage utilise spécialement un gaz entre les deux parois des vitres, empêchant ainsi la chaleur de s’échapper. L’argon est parfois le gaz le plus utilisé parce qu’il est plus lourd que l’air. Il permet aussi de faire des économies en matière de chauffage puisqu’il contribue à la réduction de la conductivité thermique qui existe entre les deux vitres.

Les coefficients de performance

Pour le choix du vitrage, il s’agit également de prêter attention aux coefficients de performances lorsqu’il est question de paroi vitrée. Le premier critère à voir est le coefficient de transmission thermique. Ce nombre permet de comprendre l’efficacité de l’isolation thermique d’une fenêtre. Vous devez également voir le facteur de transmission solaire. Ce dernier vous permettra de savoir la capacité des vitres, à faire entrer le soleil et la chaleur dans votre maison.

En dernier lieu, il vous faudra aussi vérifier le facteur de transmission lumineuse. Ce critère vous donnera les informations nécessaires en ce qui concerne la transmission de la lumière naturelle au sein de votre demeure. Pour mieux cerner les besoins en ce qui concerne ces différents critères, il est recommandé de se référer aux différents avis techniques dans le but de déterminer la meilleure solution à adopter pour votre maison.