Quelles sont les normes d’isolation des combles ?

Le but lors de l’isolation des combles, c’est de pouvoir diminuer la consommation d’énergie du logement. Mais pour qu’un tel objectif soit atteint, il est primordial de faire les choses selon les normes. Par ailleurs, c’est indispensable si on veut bénéficier des financements proposés par les différents organismes étatiques.

La réalisation des démarches administratives

Pour réaliser l’isolation des combles dans les normes, on doit commencer par accomplir les formalités administratives comme il se doit. Cette étape est essentielle quand on prévoit d’appliquer la méthode d’isolation par l’extérieur. Cela génère de gros travaux. Du coup, il est nécessaire de  faire une déclaration auprès de la mairie. Si le logement se trouve près d’un monument historique ou bien d’une zone protégée, il est recommandé de demander un permis de construire.

Respecter les labels et les principes RT 2012

La prochaine étape consiste à trouver un artisan qualifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). C’est une norme importante. Un tel professionnel est reconnu par l’Etat en tant qu’expert en économie d’énergie. Maintenant, il faut se soumettre aux règles imposées par la RT 2012 (Règlementation Thermique 2012). Il s’agit d’une norme conçue dans le but de réduire l’utilisation des énergies fossiles et de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Elle oblige les propriétaires à réaliser les travaux d’isolation selon certaines règles.

Pour commencer, on doit utiliser des isolants certifiés ACERMI. C’est un label délivré par l’Association pour la Certification des Matériaux Isolants. Cette dernière se charge de contrôler la qualité et la performance des matériaux qu’on distribue sur le marché.

Les normes sur les performances

Maintenant, il faut parler des normes concernant la technique d’isolation. En fait, il y a des performances minimales à atteindre. Après les travaux, la consommation d’énergie primaire de l’habitat ne doit pas dépasser les 50K Wh/m²/an.

Pour obtenir un tel résultat, c’est indispensable d’utiliser un isolant ayant les caractéristiques requises. Il doit, entre autres, avoir une conductivité thermique faible. Cela signifie que sa capacité à freiner les échanges de chaleur entre l’environnement extérieur et intérieur est importante. A priori, le Polyuréthane revêtu est le matériau qui affiche la plus faible conductivité thermique (0.035W/mK).

Les propriétés isolantes du matériau

Pour respecter les normes et réussir l’isolation des combles, on doit aussi tenir compte des propriétés isolantes du matériau choisi. Pour ce faire, il faut se référer à sa résistance thermique, une valeur exprimée en m².K/W. Elle vous permet de connaître si l’isolant est réellement capable d’empêcher la chaleur du soleil de pénétrer dans votre logement. La résistance thermique du matériau doit être supérieure. Voilà pourquoi, les isolants minces sont déconseillés, puisqu’ils manquent généralement de performances. E

nfin, il faut aussi tenir des normes Euroclasses, lancées pour garantir les propriétés isolantes des matériaux en vente sur le marché. Pour en savoir un peu plus sur les règlementations concernant l’isolation des combles, il est recommandé d’étudier le DTU 45. C’est un document réunissant les textes réglementaires en vigueur.

Un tour sur les normes d’isolation des fenêtres des combles

Les fenêtres du toit doivent aussi bénéficier d’une bonne isolation si on veut obtenir un gain d’énergie important. Il y a aussi des normes à respecter. Il est recommandé d’utiliser des équipements dotés du label CSTBat. Ils sont étanches à l’air, à l’eau et au vent. Le label ACOTHERM est en revanche préconisé pour les menuiseries.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *