Choisir un bon isolant, c’est une étape cruciale lors d’une isolation des combles. Le résultat de l’intervention dépend pratiquement de votre décision. Ainsi, il n’est pas question de la prendre à la légère. Pourtant, le choix est difficile, car les solutions sont trop nombreuses. Ceci est justement un guide conçu pour faciliter votre tâche. 

Zoom sur les critères de choix

Il y a quelques points à tenir compte lors de la recherche du bon isolant. On va commencer par l’épaisseur du matériau. Elle doit être de 15 à 20 cm. Plus l’isolant est épais, plus sa performance est élevée.

Les caractéristiques du matériau ont aussi une grande importance. Il doit être capable de résister à l’humidité, aux rongeurs et au feu. Il ne faut pas oublier la facilité de pose. Sur ce plan, l’avis d’un professionnel est nécessaire, car il connait le matériau qui convient à chaque type de combles. Enfin, il est tout aussi indispensable de privilégier les isolants respectueux de l’environnement. C’est le cas des matériaux naturels comme la laine de mouton.

Les isolants les plus utilisés

En général, on peut utiliser tous les isolants disponibles sur le marché pour isoler les combles. Mais il faut quand même connaître les atouts et les inconvénients des matériaux pour faire un bon choix.

Pour parler de la laine de verre, elle est efficace et accessible à petit prix. Le bémol, c’est que le matériau est irritant et peu écologique. Le polystyrène expansé est aussi intéressant. Très abordable, il est toutefois polluant et peu résistant aux flammes. La laine de mouton se présente comme une bonne option. C’est un isolant naturel, mais il est onéreux. L’ouate de cellulose est également un bon choix. Son seul problème, c’est qu’elle est très irritante, ce qui rend la pose difficile.

Les isolants à choisir selon le type de combles

En effet, le choix de l’isolant peut être fait en fonction du type de combles à isoler. L’artisan chargé de l’opération a une connaissance plus approfondie sur le sujet. Mais pour isoler les combles perdus via la technique d’insufflation, on peut opter pour de la laine minérale, de l’ouate de cellulose ou des fibres de bois en vrac.

Pour les combles accessibles, mais qui ne sont pas encore occupés, on peut opter pour la laine de verre. En revanche, pour isoler les combles déjà aménagés, il est préférable de choisir un isolant compact sous forme de rouleau ou de panneau.

Le prix de l’isolant

Dans la plupart des cas, le choix de l’isolant est freiné par le budget disponible. Notons en effet que le coût de chaque matériau diffère. Le prix au m² de la laine de verre est par exemple de 3 à 10 €. Celui du polystyrène expansé oscille entre 8 et 10 €. Pour la fibre de bois, le prix au m² est de 10 à 20 €. Si vous optez pour l’ouate de cellulose, le prix à payer est de 15 à 20 € par m². Quant à la laine de mouton, elle coûte entre 20 et 25 € le m².

Avec les aides financières accordées par l’État lors de l’accomplissement de ce genre de travaux, vous pouvez minimiser vos dépenses.